Nos convictions

Nous inscrivons nos travaux et interventions dans les grandes tendances prospectives d’évolution des organisations.

Nous avons ainsi un certain nombre de convictions, parmi lesquelles :

Les marchés vont continuer à se segmenter, donnant le beau rôle aux stratégies sélectives et différenciées, capables d’apporter des réponses sur mesure et très qualitatives à de petits groupes.

La course à la taille n’est pas nécessairement la réponse à toutes les questions et, demain, vont aussi s’imposer des organisations « démassifiées », originales, vives, autonomes et réticulaires.

Devant la rareté croissante des ressources, les organisations devront devenir sobres, c’est-à-dire qu’elles devront faire encore mieux avec moins. La question sera donc de savoir comment le faire, à laquelle seules l’innovation quotidienne, la technologie et la mobilisation de l’intelligence seront en mesure de répondre. Leur défi sera en tout cas de transformer leur culture et leurs pratiques en ce sens.

 

La qualité et la personnalisation des services rendus prendront le pas sur les volumes et la standardisation.

La proximité au sens large, la simplicité, l’agilité, la connexion intelligente à des réseaux collaboratifs coordonnés deviendront des atouts stratégiques majeurs.

Les bonnes stratégies seront celles qui consisteront à exceller encore plus dans ce que l’on sait faire et se construiront sur le renforcement et le bon usage des potentialités internes mais aussi externes.

La première préoccupation des organisations pour l’avenir sera de faire fructifier leur capital immatériel d’image, d’intelligence, de compétences et de relations, tout en redonnant du sens, de la qualité, de la valeur et de la fierté au travail.